Nous avons rendez-vous!

Il y a quelques jours, en rangeant la cuisine, je suis tombée nez à nez avec de petits souvenirs de vacances. Des pots miniatures contenant toute sorte de magie. De la Sardaigne, j’ai du Romarin, des câpres, des petits poivrons séchés….de Majorque, j’ai de jolis sels de mer colorés.

Mon préféré, un sel d’un rose si profond, parfumé et coloré par le calice de la fleur d’hibiscus. Un Bonheur pour les yeux et les papilles.

Mais je me suis rendue compte que ces petits pots, je les conserve jalousement. Peur de les utiliser. Peur finalement de ne plus en avoir, d’en manquer. Peur, peut-être aussi, de voir s’effriter les souvenirs qui vont avec.

Et de fil en aiguille, je me suis posée cette question : est-ce que l’on fait pareil dans nos Vies ? Est-ce qu’il nous arrive de nous « économiser » ou d’économiser ce qu’on se donne à soi-même ou aux autres ? Par peur de manquer ou de se trouver dans le vide…

Sel rose

Je pense que oui. Pour ma part en tout cas. Je sens que dans certains domaines de ma vie, je m’économise. Car, il faut bien l’admettre, je m’essouffle plus vite qu’avant. Mais est-ce en marchant moins qu’on travaille son souffle ? Je ne pense pas.

La fleur d’Hibiscus est le Symbole de l’amitié et de toute forme d’amour. Dans certaines traditions, elle est utilisée pour soigner les « peines de coeur ». Elle est éphémère mais courageuse, car elle pousse sur des arbustes ou des arbres pouvant atteindre jusqu’à 4,5 mètres de hauteur. Elle n’a pas peur du vide et nous donne envie de suivre son exemple. Son invitation est claire et joyeuse « Nous avons rendez-vous! Apprécions les moments de beauté tant qu’ils durent! »

Une fois de plus, la vie a trouvé une jolie façon, colorée et acidulée, de répondre à ma question.

Publicités

Et vous ? Que feriez-vous si vous n’aviez plus peur ?

« J’aimerais tellement….mais j’ai peur. » Est-ce que vous vous êtes déjà dit ça ? Est-ce que vous avez déjà fermé la porte à un rêve parce que vous avez eu peur ? Peur de ne pas être soutenu, compris, aimé…peur d’être critiqué, moqué ou rejeté. Peur tout simplement d’échouer, de perdre…

Je côtoie régulièrement des personnes qui ont de vrais talents, des dons, des passions mais qui font pourtant le choix, jour après jour, de rester dans une vie qui ne leur correspond plus et qui les épuise, physiquement, mentalement, émotionnellement. Et puis, leurs rêves, leurs projets…ils sont remisés au placard, bien cachés sous la pile des obligations quotidiennes.

plus peur

Pourtant, seulement 8% de nos peurs sont basées sur des menaces réelles. Le reste c’est la fumée produite par nos projections mentales, les peurs des autres, ce qu’on nous a appris. « L’homme ne vit pas cent ans et se fait du souci pour mille »… ce vieux proverbe chinois semble de plus en plus d’actualité.

Lorsque j’ai quitté mon costume de Juriste pour celui (bien plus « pailleté ») de professeur de Danse aérienne, on m’a tout simplement prise pour une folle. « Tu te rends compte ? Quand même, quitter une si belle situation pour ça… » « Mais, tu n’as pas peur de te planter ? De manquer d’argent, de regretter…? »

A chaque fois qu’une personne change radicalement sa vie, et décide de réaliser ses rêves plutôt que suivre une voie qui ne lui correspond pas, elle a droit à cette question « tu n’as pas peur ? ». Pourquoi est-ce qu’on ne lui parle pas d’épanouissement, de joie, de bonheur ?

Alors, bien sûr, la peur elle est certainement là, pas loin. Mais on a tout simplement décidé qu’elle ne nous empêcherait pas de vivre. On choisit le mouvement plutôt que l’immobilisme, la paralysie. Et puis si on échoue, rien n’est grave. Ce sera juste un diplôme de plus. Un de ceux qui nous aura certainement appris bien plus que tout les autres, avec signatures et tampons officiels.

Repensez à votre rêve le plus profond. Celui qui vous motive dans la vie. Celui qui fait frémir votre coeur. Ce serait dommage de le laisser à l’état de rêve, non ? Bien sûr, on ne parle pas de coup de tête, on parle de regarder où on met les pieds, mais d’avancer quand même. D’oser réinventer sa vie, si celle que l’on mène ne nous rend pas heureux. De choisir la voie de l’amour plutôt que celle de la peur.

Alors vous, que feriez-vous si vous n’aviez plus peur ?

 

Conter son âme

J’ai lu, il y a quelques jours, un livre de Mallika Chopra (Living with intention). Elle explique, notamment, que le fait de commencer chaque journée en exprimant un souhait, une intention ou un rêve que nous avons…permet d’augmenter ses chances de le voir se réaliser.

Aucune sorcellerie mais simplement une vraie prise de conscience, jour après jour, de ses aspirations les plus profondes. Et surtout…surtout, ne pas oublier, dans notre folle danse de la vie quotidienne, ce qui fait vibrer notre âme.

49117474_525839741242214_75303863464230912_n

Elle fait une différence qui me semble essentielle. Il y a les objectifs d’un côté, qui naissent dans notre cerveau, et les intentions de l’autre, qui proviennent de notre âme. Ces dernières sont l’expression de nos aspirations les plus profondes, les plus intimes, les plus magiques. Quelle personne aimeriez-vous être ? En tant qu’individu. En tant que membre d’une famille. En tant qu’artiste, citoyen…ou même juste en tant qu’humain.

Nos intentions nous connectent à notre âme. Elles sont l’histoire que nous souhaitons raconter. Et quoi de plus significatif que d’écrire la première page un début d’année.

Selon une ancienne croyance, les 12 premiers jours de l’année symboliseraient les 12 prochains mois ou les 12 lunaisons de l’année. Le 1er correspondrait à janvier, le 2 à février, et ainsi de suite. Avouez que cela donne une toute nouvelle dimension aux traditionnelles et dépassées « bonnes résolutions ».

En ce début d’année, c’est un véritable exercice de création qui s’offre à nous. Visualisez vos rêves, écrivez-les, tirez des cartes, marchez en forêt, partez à l’aventure….dansez, expérimentez, savourez. Faites confiance à votre magie et écoutez votre intuition. Elle connait les prochains chapitres.

 

 

 

 

 

 

 

 

Luminomagifantastique

Hier soir, je suis allée au cinéma voir le retour de Mary Poppins, et ainsi plonger dans un immense bain de psychologie positive.

Cette célèbre nounou et magicienne, qui propage le Bonheur autour d’elle, est en effet également une prêtresse du développement personnel. Tout comme Muhammad Ali, « Impossible is nothing » pourrait être son credo. Elle le dit très clairement, « Rien n’est impossible, par même l’impossible ».

48429966_743387406037203_3712237849949503488_n.jpg

Cette comédie musicale, sous ses airs enfantins, est une ode à la confiance en soi et à la recherche de la lumière. Dans chaque musique, on peut trouver des phrases citations, à recopier sur un post-it et épingler contre son frigo.

  • « quand on pense que c’est le monde à l’envers, la meilleure chose à faire c’est de suivre le mouvement. »
  • « quand on ne voit plus la vie en rose, changer de point de vue arrange les choses. »
  • « si vous restez sous les couvertures, vous êtes sûrs de déprimer, mais s’il y a une lueur dans votre coeur, vous serez forcément sauvés. »
  • quand la vie n’est plus votre alliée, faites semblant d’être un falotier de la luminomagifantastique, comme moi. »

 

Un retour en fanfare qui donne envie de devenir un falotier, un allumeur de réverbères, un luminomagithérapeute, comme Jack, et d’allumer la route de ceux qui se perdent.

 

Les larmes d’Isis

Depuis quelques jours et sur les conseils d’une amie, j’avais très envie de tester une recette de gelée de coing et verveine. L’Univers a du m’entendre….car quelques jours plus tard, une élève m’a offert un énorme sachet de verveine. De la belle verveine odorante de son jardin.

En rentrant chez moi, j’ai ouvert le sachet et là….explosion de senteurs. Un parfum citronné, herbacé, frais, léger et tellement plein de joie. Évasion d’un instant qui a soufflé toutes les tensions accumulées pendant la journée.

Il n’en fallait pas plus pour que je m’intéresse de plus près à cette plante.

48384000_273125466886296_7128079877953028096_n

Longtemps associée aux divinités, elle est parée de nombreuses vertus magiques. Chez les romains, la Verveine était dédiée à Vénus, Déesse de l’amour. C’est pourquoi on la retrouve dans la composition des philtres d’amour. Dans l’Egypte ancienne, elle est appelée « les larmes d’Isis » (détail qui m’a définitivement fait tomber en amour pour cette plante).

Elle purifie les lieux et les êtres, apporte calme et sérénité dans les relations, dans les sentiments. La verveine est un symbole de paix, tout comme l’olivier. Plante protectrice, guérisseuse et divinatoire, elle est connue des grandes magiciennes légendaires, telle que Circé, d’où son surnom d’Herbes aux enchantements ou Herbes aux sorcières.

Mais en poursuivant mes recherches, je comprends qu’il y a une différence entre la verveine odorante ou verveine citronnelle (celle qui sent très bon) et la verveine officinale. Cette dernière étant celle qui est la plus efficace, tant sur le plan thérapeutique que magique.

Taratata! Je me console bien vite car pour les tisanes et les expériences culinaires créatives et savoureuses, c’est la verveine odorante qui triomphe (et toque!). Et puis, après tout, est magique ce que l’on croit…

 

Feu et joie

Enfin, on y est…l’entrée dans l’été. La saison des vacances, du plaisir des sens, du corps, de la joie.

Chaque saison nous permet de faire des réserves à « effet retard », c’est-à-dire des petits trésors emmagasinés et dont on aura besoin pour toute l’année.

Durant l’été, nous allons nous gorger de Feu, de soleil, de joie et de jouissance des sens.

Screenshot_20180621-091603

Un temps propice au ralentissement. Prendre du temps pour soi, revenir dans son intérieur…l’été est une saison mystique, d’ouverture du coeur, une initiation naturelle à la ferveur, au feu.

Apprendre à être en vacances, à en savourer le goût et faire de la place aux rêves de la nouvelle année qui se profile.

Le jour le plus long de l’année, le solstice d’été, est une belle promesse de lumière.

 

 

Onze nuances de Lune

« Lunatiques » les femmes ? En réalité oui. Notre humeur est changeante car notre énergie est de type lunaire. Tout est donc parfait!!

Depuis toujours étroitement liées, la Lune et les femmes ont une nature changeante et fonctionnent par cycles.

Chaque femme peut ainsi voir éclore mille nuances d’elle-même, au fil des jours. L’énergie lunaire va en effet se concentrer, de façon épisodique, dans certains points de son corps, conditionnant ainsi son état émotionnel. Il en existe onze. Des « points de lune » qui correspondent aux zones les plus sensibles du corps féminin. Et l’énergie lunaire se déplace, change de centre tous les deux jours et demi.

Screenshot_20180528-080231

Voici, en quelques mots, ces points de lune :

* La ligne des cheveux : vous êtes à votre apogée sur tous les plans. En équilibre, confiante et centrée en vous-même. Tout va de soi. Ce sont les meilleurs jours du mois.

* Les sourcils : rêveuse, imaginative, créative. C’est le moment de planter des graines.

* Les joues (le rose des joues) : attention danger. Cette période est délicate. Submergée par vos émotions, incontrôlable, fatiguée…risque de dérapage. La mère des Dragons se réveillent.

* Les lobes des oreilles : critique, analytique, période pour les discussions sérieuses.

* Les lèvres : bavarde, sarcastique…pensez à tourner sept fois votre langue avant de parler.

* L’arrière du cou : romantique, coquette, fantaisiste, insouciante et joyeuse.

* Les seins : chaleureuse, pleine de compassion. Ce point est centré sur le chakra du coeur. Tout ce que vous faites est dicté par l’amour.

* Le nombril ou bas du dos : insécure et vulnérable à la critique ou alors cassante et agressive. C’est le moment de prendre soin de vous, de rester dans votre cocon.

* Les cuisses : pleine d’énergie, productive, affirmative. Vous êtes dans l’action.

* Le clitoris : radieuse, très sociable, extravertie, charmante. Amusez-vous, restez légère.

* Le vagin : sociable mais avec davantage de profondeur. Vous cherchez l’intimité avec vous-même, avec vos amis proches ou la personne qui partage votre vie. C’est un moment parfait pour méditer.

Chaque femme possède son propre parcours lunaire personnel dès sa naissance, et il reste normalement inchangé durant toute sa vie. Pour l’identifier, vous pouvez tenir un journal ou utiliser un mandala lunaire sur plusieurs cycles.

Et pour davantage d’informations sur le sujet, vous pouvez lire les écrits de Yogi Bhajan, un enseignant de Kundalini yoga qui s’est particulièrement intéressé aux femmes.

« La femme doit apprendre cette vérité fondamentale qu’elle est Elle et qu’elle a ses propres intentions, son propre consentement, son propre soi, sa propre vie, sa propre projection et sa propre beauté » (Yogi Bhajan).

Broyer du Rose

J’ai eu une conversation avec une amie il y a peu de temps. Elle me disait ne plus vouloir broyer du noir et se ferait désormais un devoir de « broyer du rose ». Cette expression m’a tellement plu.

Elle m’a rappelé une méditation que j’aime beaucoup, une méditation qui utilise la visualisation créatrice et qui est tirée du livre de Shakti Gawain, Techniques de visualisation créatrice.

La méditation de la Bulle rose : méditer pour voir la Vie en rose. Tout un programme qui ne vous prendra que quelques minutes.

Screenshot_20180520-130556

Placez-vous, tout d’abord, dans un endroit où vous vous sentez bien. Préparez votre petit cocon avec de la musique, de l’encens, des bougies, des fleurs, des huiles essentielles…tout ce qui vous permet de vous sentir calme et apaisé.

Trouvez une position confortable. Vous pouvez vous allonger ou rester assis si vous préférez, mais votre dos doit rester bien droit pour une meilleure circulation de l’énergie. Veillez à ne pas être dérangé pendant au moins une quinzaine de minutes.

Fermez les yeux. Respirez profondément mais de manière naturelle. Ne cherchez pas à contrôler votre respiration….nous contrôlons déjà suffisamment de choses dans notre vie quotidienne.

Laissez votre corps se détendre progressivement, en commençant par la tête puis en descendant doucement jusqu’aux pieds. Passez en revue toutes les parties de votre corps. Vous pouvez aussi faire un compte à rebours de 10 à 1 pour atteindre une détente complète de tout votre corps.

Vient maintenant la partie la plus drôle. Imaginez un scénario que vous voulez voir se réaliser. Quelque chose qui vous tient à coeur. Visualisez tous les détails, les personnes concernées, l’endroit…et allez au-delà de l’image mentale. Ressentez les odeurs, écoutez les bruits, laissez venir les sensations, les émotions qui découlent de cet instant. Vivez l’instant. Ressentez-le comme si c’était déjà fait.

Puis, entourez votre scénario d’une énergie positive et bienveillante. Entourez-la d’une Bulle rose.

Enfin, laissez cette Bulle rose s’échapper et monter de plus en plus haut, traverser le ciel jusqu’à atteindre le cosmos. Elle voyage désormais librement et va accumuler l’énergie nécessaire à sa réalisation.

« Il est entré dans mon coeur

Une part de bonheur

Dont je connais la cause…. »

Faites confiance à l’Univers…il se charge de tout.

Dis-moi ce que tu « Doodle »,je te dirais qui tu es…

Les « Doodles » font très certainement partie de votre vie et vous ne le savez pas encore…

N’avez-vous jamais gribouillé sur une feuille de papier pendant une réunion ou durant un appel téléphonique ? Il est très probable que oui.

Ces petits dessins ou écrits griffonnés, que l’on fait souvent lorsque notre esprit est déjà occupé à autre chose, peuvent également nous aider à méditer.

Aucune règle à suivre. Des rayures, des cercles, des carreaux, des bulles, des spirales, des formes géométriques simples ou complexes, des animaux…Et le souci de créer une certaine harmonie dans tout ce bric-à-brac.

Et si l’on en croit un article du Huffingtonpost du 20 février 2016, les graphologues pourraient découvrir des traits de notre personnalité ou encore certaines de nos motivations dans ce que l’on choisit de dessiner.

Vous aimez dessiner des étoiles ? Une pluie de petites étoiles ? Vous êtes optimiste….Des étoiles asymétriques et dessinées à la va-vite ? Vous débordez d’énergie.

Et vous ? Quel Doodler êtes-vous ?

Étoile du Jour

Originaire d’Orient, cette Dame de onze heure participe au mythe de la Nativité. Elle serait L’étoile de Bethléem qui, après avoir guidé les Rois Mages jusqu’à Jésus, aurait pris racine dans la Terre pour rester près des hommes.

Devenue fleur parmi les fleurs, cette étoile là ne brille plus la nuit. Elle s’ouvre vers les 11h du matin pour se fermer lorsque le soleil se couche. D’où son nom.

Screenshot_20180419-113302

Étoile de David, Sceau de Salomon…la symbolique est riche autour de cette étoile à six branches. Elle représente le macrocosme, le monde…l’idée de l’absolu et de l’infini.

En Alchimie, elle symbolise les 4 principes (chaud – froid – humide – sec) issus des 4 éléments (feu – air – terre et eau).

Dans la tradition hindoue, elle symbolise Brahma, le dieu créateur ou encore la trinité hindoue, la Trimurti (la Création avec Brahma – la conservation avec Vishnu – la destruction avec Shiva).

« Choisissez une étoile, ne la quittez pas des yeux… »